Annonces hebdomadaires semaine 18

3 ème dimanche de Pâques – Année A
Semaine du 25 avril au 02 mai 2020

« A l’instant même, ils se relevèrent,
et retournèrent à Jérusalem »

Luc 24, 33

Espérance et défis

            Le défi sanitaire du Covid-19 a été pris au sérieux par tant de gens que les espoirs sont fondés de pouvoir maîtriser la pandémie, même s’il faudra « vivre avec » encore longtemps. Tous, nous voyons, en même temps, se profiler un choc économique, social et environnemental, qui fera souffrir bien des gens dans les mois et années à venir. Beaucoup le comparent à la dépression de 1929 : l’histoire nous rappelle le chaos des années 30 et la guerre qui s’en suivit. Nous en sommes loin, mais la vigilance est de mise.

          L’être humain est souvent décevant, mais il peut aussi être admirable. Les temps à venir sont risqués et dépendent de nous. Seront-ils finis les jours d’inattention et d’inconscience qui laissaient penser que nous pouvions continuer à tout épuiser, tout gâcher pour maintenir des modes de vie « à l’occidentale », rendant le monde chaque jour plus vulnérable ? Seront-ils finis les temps où on refusait de voir les interdépendances à tous niveaux, où on refusait de faire passer les besoins fondamentaux de nos sociétés avant nos caprices individualistes ? Nos yeux se sont ouverts : qui nous soigne ? qui nous nourrit ? qui nous éduque ? qui nous gouverne ? Quelles valeurs nous unissent vraiment et quelles vertus nous seront indispensables ? Il faudra remettre l’humain au centre. Espérons.

            Le Pape François, sans doute le plus lucide et le plus pertinent des leaders mondiaux du moment, le martelait depuis longtemps. Nous nous souvenons de sa prière en forme de repentance mondiale, prononcée face au monde sur la place Saint Pierre le 27 mars dernier : « Dans notre monde, que Tu aimes plus que nous, nous sommes allés de l’avant à toute vitesse, en nous sentant forts et capables dans tous les domaines. Avides de gains, nous nous sommes laissés absorber par les choses et étourdir par la hâte. Nous ne nous sommes pas arrêtés face à tes rappels, nous ne nous sommes pas réveillés face à des guerres et à des injustices planétaires, nous n’avons pas écouté le cri des pauvres et de notre planète gravement malade. Nous avons continué notre route, imperturbables, en pensant rester toujours sains dans un monde malade. » Ces mots ne sont pas ceux d’une homélie improvisée. Ils font écho à une vision claire et dramatique de notre Pape, exposée dans deux textes majeurs de son pontificat : L’exhortation La joie de l’Evangile, et l’encyclique Laudato Si, feuilles de route claires pour l’Église et le monde des temps à venir.

            Beaucoup d’entre nous, bien que jouant le jeu, en ont marre du confinement ; sauf peut-être ceux pour qui ça ne change pas grand-chose à leur vie, quelques personnes attirées par la solitude contemplative ou des privilégiés qui aimeraient que ça dure. La soif de liberté, le désir de relations sociales et d’accomplissement dans le travail, l’envie de créer pour partager, tout cela compte plus désormais. Nous sommes faits pour la liberté : celle de nous déplacer, de prendre des initiatives, d’agir, de célébrer. Des lassitudes, des agressivités, des inquiétudes se font jour. Il faut tenir, certes, et nous le ferons… et en ce moment le courage, c’est sans doute cela : prendre patience, rester vigilant, aider comme on peut, prier.

            Mais il est déjà temps de nous demander : que ferons-nous de notre liberté retrouvée ? Si du moins elle n’est pas la liberté anarchique de faire tout et n’importe quoi, mais la liberté intérieure qui aura grandi en nous durant ce temps de retrait, et aura fait croître l’envie et le courage de vivre autrement. Le monde de demain aura besoin d’hommes et de femmes prêts à jeter tout leur poids dans la balance, en faveur d’une « écologie humaine intégrale » enseignée par nos Papes récents. Les chrétiens devraient se poster au premier plan pour continuer la belle aventure de l’humanité. Habités par une même vision d’avenir, une belle intériorité et un amour retrouvé de leur Église, je suis sûr qu’ils sauront être ensemble, et avec d’autres, ouverts à l’avenir que Dieu veut pour notre monde.

                                                     Bon courage à tous.

                                                     Gérard Le Stang.
                                                     lestang.gerard@gmail.com

Se former, Se ressourcer, Célébrer

  • Prière pour les vocations

Dès le samedi 25 avril, nous vous invitons à une neuvaine de prière en communion avec les diocèses de notre Province de Rennes, et également tous les diocèses de France. Elle se conclura le dimanche 3 mai 2020 par la journée mondiale de prière pour les Vocations (voir proposition jointe dans la deuxième pièce jointe).

Pélerinage paroissial 2020

Ce dimanche 26 avril 2020, nous aurions dû être à Ste Anne La Palud pour notre pèlerinage paroissial annuel. Nos prêtres invoquent St Anne par ce chant pour intercéder pour les fidèles de notre paroisse, en particulier les personnes âgées et les personnes isolées.

OBSEQUES

Ont reçu les funérailles dans les cimetières de la paroisse cette semaine :

  • Mardi 21 avril
    • Jean Calvez, 94 ans, Lesneven.
    • Mme Anne Camusat, née Caraës, 95 ans, Lannilis
    • Mme Gaelle Le Menn, née Bramoullé, 43 ans, Ploudaniel

  • Mercredi 22 avril
    • Mme Marie-Thérèse Loaëc, née Broudin, 79 ans, Plounéour
    • Mme Philomène Kerivin, Kerlouan
    • Mme Marie-Jeanne Le Den, 95 ans, Lannilis.
    • Mme Françoise Bianeis, le Grouanec

  • Jeudi 23 avril
    • Jean-Claude Broudin, Le Folgoët.
    • Mme Angélique Berthou, Lesneven

  • Vendredi 24 avril
    • Jean Pondaven, 87 ans, Plabennec
    • Mme Joséphine Rozec, 95 ans, Landéda.
    • Mme Marie Ollivier, Lesneven.

 

RAPPEL

 Holy Box’ pour les jeunes : la ‘HolyBox Pentecôte’.

Chaque semaine, vous trouverez :

  1. Une fiche ‘HolyBox’, centrée sur l’évangile du dimanche, avec une proposition de prière familiale, un chemin de Pentecôte à réaliser, des propositions de « stop carnet » pour méditer l’évangile, une activité manuelle et un défi à réaliser.
  2. En fonction de l’inspiration du moment, des propositions « pour aller plus loin » et d’autres propositions de jeux, de prières, de chants, de vidéos, etc.
  3. Pour les plus grands (à partir du lycée), une méditation quotidienne, sous la rubrique « L’évangile pas à pas ».

L’adresse du site internet reste la même: https://holybox.sjtm.fr/